Syndicat mixte des bassins versants de la rivière Ecole,
du ru de la Mare-aux-Evées et de leurs Affluents

Travaux réalisés

La gestion des embâcles printaniers à Milly-la-Forêt, Moigny-sur-École, Courances, Dannemois et Fleury-et-Bière

Qu’est ce qu’un embâcle ?

Lorsqu’un arbre vieillissant ou fragilisé par le vent tombe dans la rivière, il forme un barrage que l’on appelle “embâcle”.

Les embâcles sont importants car ils participent à l’écologie de la rivière, à son équilibre. Ils assurent diverses fonctions :

  • ils diversifient les écoulements :
    • en créant de petites retenues, ils ralentissent les écoulements en amont ;
    • en resserrant la rivière, ils dévient et accélèrent les écoulements à l’aval ;
  • ils favorisent la formation de rapides et de petites chutes qui oxygènent l’eau ;
  • ils diversifient les habitats pour la faune et la flore riveraines ;
  • ils participent à l’étalement des crues en ralentissant les écoulements et en favorisant localement les débordements.

 

Pourquoi retirer certains embâcles ?

Au droit des rives aménagées et habitées, les embâcles peuvent provoquer des débordements et des inondations impactant les biens, les activités et les personnes. En s’accumulant derrière des ponts, des seuils, des vannes ou en se coinçant dans des buses, ils peuvent endommager ces ouvrages. Il est donc primordial d’agir dans ces secteurs en retirant préventivement les embâcles jugés dangereux. Dans tous les autres secteurs à enjeu faible ou nul, les embâcles sont surveillés, laissés en place ou fixés afin qu’ils ne migrent pas dans des secteurs sensibles.

Un embâcle à Moigny-sur-École. Il présente un risque en cas de rupture ou de migration vers l’aval (©SEMEA, juin 2020).

La sécurisation et la fixation d’un embâcle à Moigny-sur-École (©SEMEA, juin 2020). 

 

Pour toutes ces raisons, les embâcles font l’objet d’une veille attentive. Le SEMEA intervient uniquement en cas d’embâcle dangereux, ce qui s’évalue en fonction de :

  • la localisation de l’arbre, en secteur sensible ou non ;
  • la retenue que l’arbre provoque et du risque qu’il représente en cas de rupture ou de migration vers l’aval ;
  • la contrainte qu’il exerce sur un ouvrage hydraulique contre lequel il s’est formé (pont, seuil, vanne, etc) ;
  • la taille de l’arbre.

En cas d’embâcle dangereux, deux types d’interventions sont possibles :

  • Une intervention en interne : en cas d’embâcle de petite ou moyenne taille, et si le retrait ne le met pas en péril, le garde rivières effectue lui-même les travaux. Il peut être aidé par les agents communaux lorsqu’il s’agit de travaux un peu plus complexes.
  • Une intervention extériorisée : lorsque le garde rivières ne peut intervenir, c’est notamment le cas des gros embâcles, l’entreprise SMAE intervient dans le cadre du programme d’entretien. 

 

De nombreux retraits à Milly-la-Forêt, Moigny-sur-École, Courances, Dannemois et Fleury-en-Bière

Entre le 21 avril et le 18 juin, l’entreprise d’entretien missionnée par le SEMEA est intervenue sur 38 embâcles dans les communes de Milly-la-Forêt, Moigny-sur-École, Courances et Dannemois, entre le Moulin de Coudret et le lavoir du Moulin à l’Huile :

  • 30 embâcles été retirés et déposés en retrait de la berge pour éviter les risques de remobilisation vers l’aval en cas de crue ;
  • 8 embâcles ont été fixés afin qu’ils continuent à assurer leurs diverses fonctions écologiques.

A Fleury-en-Bière, les 22 et 23 juin, ce sont 22 embâcles qui ont été retirés du Rebais à l’aval du parc du château.

Issues de la bambouseraie de Moigny, de nombreuses tiges de bambous tombées dans l’École perturbaient les écoulements, favorisaient l’érosion des berges et constituaient un risque d’embâcles en amont du Moulin Grenat. L’entreprise est également intervenue pour retirer ces tiges et sécuriser le secteur.

 

Rappel

La gestion d’un embâcle incombe avant tout au propriétaire de l’arbre, premier responsable de l’entretien de la rivière sur son terrain. Si un sujet est dangereux, si l’embâcle est trop gros, trop difficile à enlever, ou si le propriétaire est absent, le SEMEA peut intervenir afin d’écarter le risque au plus vite. Chaque embâcle est un cas particulier. Avant toute intervention, le SEMEA évalue la dangerosité de la situation et n’effectue les travaux qu’en cas de risque potentiel ou avéré. C’est la gestion sélective des embâcles.

 

Si vous constatez un embâcle, n’hésitez pas à nous contacter par mail à l’adresse contact@le-semea.fr ou par téléphone au 01 64 98 23 26

 

Rédacteur : Mathieu KOKOT

Partager la page sur :

Le retrait d'un embâcle à Moigny-sur-École (©SEMEA, juin 2020).

Un enchevêtrement d'embâcles dans l’École à Moigny. Il présente un risque en cas de migration vers l'aval (©SEMEA, avril 2020).

Le même secteur après enlèvement des embâcles (©SEMEA, avril 2020).

La bambouseraie de Moigny avant le retrait des nombreuses tiges tombées dans l’École (©SEMEA, juin 2020).

Découvrez également :

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.

Ces cookies nous permettent de compter les visites et les sources de trafic, donc nous pouvons mesurer et améliorer les performances de notre site.

Nous suivons les informations utilisateur anonymisées pour améliorer notre site Web.

  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services